Le robot Curiosity se pose sur Mars avec succès

Le 26 novembre 2011, la mission Mars Science Laboratory (MSL) décollait. Huit mois plus tard, le lundi 6 août 2012, le rover Curiosity de la mission américaine MSL a touché le sol martien. MSL est une mission du programme d’exploration de Mars de la NASA (National Aeronautics and Space Administration). Le robot de la mission MSL a pour mission de déterminer si Mars fut, ou est encore actuellement, un environnement habitable.

JPEG

Au terme d’un voyage de 570 million de km qui aura duré un peu plus de 8 mois, un rover de 900kg s’est posé sur Mars. Le rover Curiosity a atteint sa cible, le cratère Gale. Ce site est idéal pour en apprendre sur le passé de la planète avec un environnement géologique propice au développement de la vie.

Les principaux objectifs de cette mission sont de :

  • déterminer si la vie a pu exister sur la planète Mars ;
  • caractériser son climat ;
  • caractériser sa géologie ;
  • préparer l’exploration humaine de Mars.

Pour mener à bien cette mission, le rover Curiosity est équipé de 10 instruments scientifiques. Ces instruments ont été choisis suite à un appel d’offre international. Les chercheurs français du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) ont contribué à 2 instruments du MSL :

  • CHEMCAM (CHEMistry CAMera), qui analysera les roches martiennes à une distance de 1 à 9m. Les informations fournies par l’instrument CHEMCAM permettront aux scientifiques d’explorer les alentours du rover et de sélectionner les roches qui seront étudiées de manière plus approfondie par les instruments d’analyse du MSL. Cet instrument peut aussi examiner la composition de roches inaccessibles au reste des instruments. La France a fourni le laser et le télescope de CHEMCAM.
  • SAM (Sample Analysis at Mars) est une suite instrumentale qui réalisera des analyses minérales et atmosphériques pour détecter une large gamme de composés organiques. Un des principaux objectifs de cet instrument est de contrôler la présence de composés carbonés, molécules à la base de la vie sur Terre. La France a fourni le chromatographe en phase gazeuse de SAM. Ce chromatographe sépare les différents gaz d’un mélange et participe ainsi à leur identification. Il détecte les composés organiques sortant d’une colonne capillaire et transmet ensuite les différentes fractions au spectromètre de masse pour une identification définitive.

Curiosity devrait se mettre au travail dans un peu plus d’une semaine, le temps que toutes les fonctionnalités du MSL soient testées. Curiosity devrait analyser et explorer le sol de Mars pendant 687 jours terrestres, soit une année martienne. Durant ces 22 mois, il parcourra une vingtaine de kilomètres au cours desquels il collectera et analysera environ 70 échantillons de roche et de sol martien.

Dernière modification : 27/08/2012

Haut de page