8 vétérans décorés de la Légion d’Honneur

Le 11 Septembre 2013, le consul général a décoré 7 vétérans louisianais de la Seconde Guerre Mondiale, pour honorer leurs actions qui ont contribué à la libération de la France.

La cérémonie, conduite par M. Bill Detweiler, Consultant militaire et pour les vétérans, a réunie plus d’une centaine de personnes, dont Jackie Clarkson, Présidente du City Council de La Nouvelle-Orléans, et le Dr. Nick Mueller, President et Directeur du National WWII Museum. Maurice Renaud, fils de Mme Renaud ("La mère de Normandie" qui fleurissait les tombes des soldats américains et écrivait à leur famille), est aussi venu de Ste Mère-l’Eglise pour témoigner du lien très fort entre la Normandie et les Etats-Unis. Plusieurs membres des forces armées d’actives étaient aussi présent pour rendre hommage aux vétérans.

Au cours de la cérémonie, c’est le Navy Band de La Nouvelle-Orléans qui a joué les hymnes américains et français.

Frank J. Peragine, de la Compagnie A du 104ème Régiment d’Infanterie de la 26ème Division est arrivé en France début septembre 1944. Il a participé à plusieurs combats près du bois de Moncourt et autres, dont notamment l’assaut de Vic-sur-Seille, au cours duquel il a été blessé le 10 Nov. 1944 sous le feu des mortiers et mitrailleuses ennemis. Les médecins n’ont pu le secourir que le lendemain, et il fut hospitalisé le reste de la guerre.

Albert Lasseigne, de la Compagnie M du 142ème Régiment d’Infanterie de la 36ème Division, a participé aux campagnes dans le sud de la France et dans la région du Rhin. Il fut envoyé avec 3 autres soldats prendre contact avec la Compagnie B du 141ème Régiment d’Infanterie, et se retrouvât piégé derrière les lignes ennemis, et membre du Battalion Perdu des Vosges.

Anderson Wilson faisait partie de "l’Armée Fantôme", une troupe spéciale qui avait pour mission de duper les forces nazies en utilisant des répliques gonflables d’avions, tanks, et artilleries lourdes ainsi que des enregistrements de troupes pour simuler la présence d’importantes forces. L’Armée Fantôme subissait autant de bombardement que possible avant de disparaitre en moins d’une heure.

Al Goudeau, du 82ème Bataillon d’Ingénieurs de Combat a participé à la libération de St Lô et Vire, et aux campagnes de Normandie et du Nord de la France. Pour ses actions héroïques à Vire, le 82ème Battalion d’Ingénieurs de Combat a été récomponsé de la "Croix de Guerre 1939-1945".

Ervin Aden, Lieutenant dans le 4ème de Cavalerie, a débarqué à Utah Beach le 6 Juin 1944. Pendant les 55 jours suivant le Débarquement, il a mené ses hommes dans des combats intenses à travers la Normandie, principalement derrière les lignes ennemies et se battant continuellement. Il fut blessé par un tank pendant la libération de Villedieu-les-Poêles, et fut promu Capitaine suite à cette action.

John Remel, du 311ème Bataillon de Service de Signaux , est arrivé en Normandie le 12 juin 1944 et a participé aux campagnes de Normandie et du Rhin. Détaché aux Sections Avancées de Communication, il a suivi des divisions d’infanterie jusqu’à Paris.

Joseph Latiolais est arrivé à Marseille le 8 décembre 1944 avec la "Harris Task Force". Il a participé à des combats dans la région de Colmar et Sarregumines, et a fait parti des premiers soldats de la 7 Armée des Etats-Unis à traverser la ligne Siegfried pour aller en Allemagne.

Joseph Reich, de la 36ème Division du 143ème Régiment d’Infanterie, est arrivé en Provence le 2 septembre 1944. Ses actions lors de la Bataille de Bruyere lui ont valu une Bronze Star (distinction pour bravoure, héroïsme et mérite). Il a aussi participé à plusieurs batailles dans la Campagne de la région du Rhin.
Ayant décédé peut de temps avant la cérémonie, M. Reich a été décoré à titre posthume, et ce sont ses deux fils qui sont venus recevoir les insignes de la Légion d’honneur en son nom.

Les photos de la cérémonie :

Le discours du Consul

<

PDF - 75.3 ko

>

Dernière modification : 09/07/2015

Haut de page